, / 690 0

Notre collabo : Marie-Eve Bordeleau

SHARE

Acupuncteure dans la région de Sorel-Tracy, plus précisément chez Aqua-détente – vous savez la belle grande maison jaune sur le boulevard Poliquin? – je pratique depuis près de deux ans cette médecine traditionnelle chinoise et j’en suis littéralement passionnée!

En collaborant sur Sorel, ma belle!, j’ai comme objectif de faire connaître davantage l’acupuncture. Autant pour ce qu’elle peut apporter à chacun d’entre vous comme solution à vos petits bobos, mais aussi vous partager la vision d’une médecine alternative qui se veut holistique.

Mon parcours

Sorel, ma belle! - Marie-Eve Bordeleau - Pérou

Marie-Eve lors de son voyage au Pérou.

Mais d’abord, une petite introduction sur mon parcours en tant que jeune acupuncteure et entrepreneure de Sorel-Tracy. Avant d’entreprendre mes études en acupuncture au Collège de Rosemont à Montréal, j’ai fait un baccalauréat en psychologie à l’Université Laval. Bien que j’aie appris une foule de choses intéressantes sur Freud et la psychanalyse ou bien, sur le fonctionnement du cerveau humain, en fin de compte étudier en psychologie a été une formation très personnelle pour moi. Ça peut paraître cliché, mais ça m’a permis d’analyser, de comprendre et d’accepter mes bibittes intérieures et d’être une personne plus confiante et positive face à la vie. D’ailleurs n’y a-t-il pas un dicton qui dit que pour aider les autres il faut d’abord s’aider soi-même? J’ai mis en pratique cette sagesse et après mon bac, je suis partie dans un village reculé au nord du Pérou pour aider les jeunes ayant des difficultés au niveau psychologique. Cette expérience très enrichissante m’a confirmé mon désir d’aider les gens et plus encore, d’en faire mon métier.

La question que je me fais souvent poser est « Qu’est-ce qui m’a poussé à étudier en acupuncture? »  Et moi de répondre : « Ça allait de soi! » Bon, plus spécifiquement, j’ai choisi l’acupuncture au lieu de poursuivre mes études en psychologie parce que je voulais aider les gens de manière plus tangible. Je désirais les aider pas seulement avec la parole, mais aussi pouvoir leur prodiguer des soins physiques. L’acupuncture était le choix idéal pour moi, car la philosophie de cette médecine consiste à être en harmonie avec le corps et l’esprit.

Finalement, que dire de plus de l’acupuncture mise à part que c’est une profession de rêve et qu’elle peut être une bonne solution alternative à la médecine conventionnelle? Hé bien, je me mets au défi de vous la faire découvrir sous différentes facettes dans mes prochains billets de blogue! 🙂

RÉINITIALISER MON MOT DE PASSE

CONNEXION