, / 1150 0

Faire ses provisions à La Cargaison

SHARE

Depuis la fin du mois de mars, la Librairie La Cargaison ouvre son entrepôt au grand public. J’ai rencontré le grand manitou cartésien et méthodique derrière la librairie de livres usagés, Jean-Philippe Thivierge.

Pour la première fois de la jeune histoire de la libraire d’occasion, une dame est arrivée à l’heure de notre rencontre, avec sa liste d’épicerie comprenant une vingtaine de livres. Une bonne nouvelle pour cette jeune entreprise qui se fait de plus en plus connaître grâce à la magie des internets.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à la base, La Cargaison est une boutique en ligne de livres usagés, où on retrouve plus de 4 000 fiches. L’entrepôt ouvert au public apparait comme l’extension logique de la boutique en ligne, mais les titres sont différents. Grâce à la mémoire de feu du libraire, on peut tout de même avoir accès aux livres disponibles en ligne, à l’entrepôt.

 

Pour ma part, j’adore chiner. Que ce soit au Recyclo-Centre ou dans les ventes de garage, je suis toujours à la recherche d’une veille chose pleine de style. En entrant dans cette librairie de livres usagés, j’aurais pu croire que c’était Noël ; des titres intéressants, auteurs connus ou classiques, psycho pop ou biographie, disposés comme à la bibliothèque par auteur ou sujet. Les bouquins semblent à première vue, en bonne condition et presque neufs, yay! Jean-Philippe se déplace chez les gens pour acheter des lots, il accepte les dons et exploite une entente avec des bibliothèques de la Montérégie pour acheter au volume.

Sorel, ma belle! Livraison La Cargaison 3De retour dans la région depuis 2 ans, le jeune entrepreneur a poursuivit ce qu’il faisait alors qu’il était à Montréal : chiner des livres. Au début, des piles se formaient dans son appartement, puis avec les encouragements de sa copine, il a décidé de se lancer officiellement en affaires avec une boutique en ligne.

Une boutique en ligne comme celle de La Cargaison nécessite un travail de moine, de la méthodologie et de la répétition. Alors que Jean-Philippe me présente son site web et la logique derrière la navigation, je saisi toute l’ampleur de la tâche. Pour tous-les-livres, l’équipe de la librairie doit scanner les deux côtés de la couverture, puis effectuer une recherche internet pour évaluer le prix de l’unité, entrer les informations sur le site web et publier la fiche. Par chance, la famille de Jean-Philippe vient lui donner un coup de main de temps à autre.

Sorel, ma belle! Librairie La Cargaison 4

Une copie de La Face cachée du clan Kennedy m’attendait à La Cargaison.

En quittant La Cargaison, je n’ai pu m’empêcher d’acheter ce livre, qui m’a déjà accompagné en Floride, et qui a repris le chemin de la bibliothèque avant que je n’aie eu le temps de finir le premier chapitre. Il va s’en dire que les prix de l’entrepôt valent le déplacement, soient la moitié ou moins de la valeur en librairie.

J’ai déjà spotté la biographie d’Hilary Clinton, qui sera ma prochaine lecture si vous ne mettez pas la main dessus avant moi. 😉

 

Quel titre aimeriez-vous retrouver à La Cargaison?

RÉINITIALISER MON MOT DE PASSE

CONNEXION