La Route des bières du Vermont

SHARE
, / 1260 0

Quatrième édition de la route des bières dans le cadre de l’été 2017.
Étant donné qu’il n’a pas fait beau au Québec, on s’est dit que nous allions traverser la frontière. Pour finalement s’apercevoir que le Vermont c’est comme une version américaine du Canada.

C’est quand même toute une organisation de se faire une route des bières quand il faut prendre en compte le facteur que nous devons traverser une frontière. Arriver 7 gars aux douanes un samedi de fin août vers 11h en disant que nous allons « découvrir » le Vermont et que nous revenons le lendemain en début d’après-midi, rien ne peut sonner plus louche.

Premier arrêt… Aucun souvenir du nom. La raison est simple, le Vermont est vraiment beaucoup moins original dans ses noms de microbrasseries :

-Vermont Pub

-Vermont Pub & brewery

-Vermont brewers

-Vermont Homebrew

Ça n’a pas l’air d’être le genre de peuple qui font des longs meetings de brainstorm pour arriver avec un nom. Donc pour cette raison, je n’arriverai pas à divulguer aucun nom de microbrasseries dans cet article.

Arrêt au 14th Star Brewery

Bref, premier arrêt, c’est un endroit où on peut boire une bière dans un espèce de centre commercial. C’est l’équivalent américain du petit Pub de la 30. On arrive là-bas et c’est à ce moment qu’on constate qui est bilingue dans le groupe, et qui va trouver la fin de semaine longue. Au niveau de la bière, les choix sont intéressants, encore cette année, c’est la première microbrasserie qui restera la meilleure de la fin de semaine. On en a même profité pour se commander des ailes de poulet, rien ne nous arrête. Et c’est là qu’on s’est rendu compte que les Américains sont beaucoup plus gourmands. Les ailes de poulets avaient plus l’air d’ailes d’autruches, j’en ai pris 6 à la base car je n’avais pas très faim… Après avoir terminé mon assiette, je n’ai pas mangé pendant 3 jours… J’exagère à peine.

Deuxième arrêt… Nous nous rendons sur le bord de l’eau à une microbrasserie qui semble plus être en plein party universitaire à 3h de l’après-midi. La place n’offre pas

une grande variété de saveurs, ils ont 9 bières qui sont toutes des IPA et des sour beers, on réussit quand même à trouver des produits intéressants. Donc, on s’installe au gros soleil pour prendre une bière sur une terrasse qui est en fait un parking de garnotte avec des chaises dessus.

Troisième arrêt… C’est l’heure de souper, on réussit à dénicher une terrasse de restaurant annexée à une microbrasserie dans une ruelle, vraiment dans le même style de Venise. Ils font la pizza devant le public dans un four à bois, c’est comme Pizza Sema mais en plus rustique.

Ce qu’on ne sait pas à la base, c’est qu’au Vermont, les serveurs dans les restaurants n’apportent qu’une facture par table, que vous soyez 1, 2, 4 ou 7, il n’y a qu’une facture. Je ne connaissais pas cette coutume, j’ai donc fait le saut quand j’ai vu le serveur m’apporter une facture de 250$ alors que j’avais pris 2 bières et une pizza. Fuck, le houblon est cher dans le Nord des states… Ou sommes-nous vraiment dans un restaurant de Venise.

Après, essaie de splitter ça à la gang… Essaie de savoir qui a mangé quoi alors que tout le monde est pompette… Il a fallu attendre à notre retour pour faire ça à tête reposée avec une calculatrice et une feuille, le tout sous la supervision de la firme Guilbault-Éthier-Simoneau.

Quatrième arrêt… Cette année, on s’est dit qu’au lieu de faire 4 destinations en 2 jours, nous allons faire 4 destinations en une seule journée, de cette façon, le dimanche, nous pourrons nous reposer, un peu comme Dieu l’avait fait dans le temps. C’est ainsi que nous sommes arrivés à notre quatrième destination, blasés et épuisés pour déguster des bières dans une microbrasserie qui ressemble étrangement à un Mikes mais sur lequel nous nous sommes installés sur le toit. Au niveau de l’ambiance, c’était parfait, au niveau de la bière, ce n’était pas sur la grosse coche disons. Correct mais sans plus.

Nous avons donc fait nos 4 arrêts tel que promis… Mais… Une route des bières n’est pas une route des bières si nous n’allons pas dans le « bar de trop ». Le bar de trop est l’endroit où nous allons en fin de soirée au moment où tout le monde a juste le goût de retourner se coucher à l’hôtel mais où nous allons quand même juste pour « profiter du moment ». Ce qui est toujours une grave erreur de jugement. Cette fois-ci, nous sommes allés dans un Pub où ça dansait, la musique était forte, ça parlait fort… Un endroit idéal pour 7 gars dans la trentaine, cernés jusqu’aux dents qui ont juste le goût de s’asseoir et jaser… On y est resté 15 minutes et la soirée s’est fini au Dunkin Donuts (parce qu’il faut en profiter pendant qu’on est aux States). On ne rajeunit pas.

L’an prochain ce sera le 5e anniversaire de la Route des bières… Pour l’occasion, on hésite entre la Gaspésie, le Saguenay Lac Saint-Jean ou l’Angleterre. Oui, on avait le goût de retourner dans un endroit où les gens ne parlent pas Français.

Avez-vous des suggestions? 

Dégustation de bières à la 14th Star Brewery

À lire aussi :

La Route des bières en Mauricie
La Route des bières de Québec
La Route des bières des Cantons-de-l’Est 

RÉINITIALISER MON MOT DE PASSE

CONNEXION