, / 267 0

Notre collabo : Valérie-Anne Fontaine

SHARE

On m’aurait prédit il y a quelques années que j’aurais déménagé à Sorel-Tracy, j’aurais assurément bien rigolé. Je me voyais plutôt habiter à l’étranger pour combler mon appel des voyages et mon besoin d’exotisme.

Et bien non, le destin en a fait tout autrement et m’a amené ici depuis janvier 2016. Peut-être que d’avoir marié un bel Algérien il y a quelques années me donne ma dose quotidienne d’exotisme… Où peut-être bien les baklawas et les épices envoyés illégalement par ma belle-mère… Ou les couscous entre amis. Allez savoir.

Je vous raconte ça car du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré les voyages et les échanges multiculturels. J’ai eu la chance d’avoir des parents qui nous ont trimballé, ma sœur et moi, à chaque voyage au lieu de nous faire garder. Cela a grandement contribué à définir rapidement mes valeurs et mes principes. Avec cette piqûre des voyages, ça m’a amené à partir à l’aventure assez jeune, packsac au dos, en trek dans la jungle jamaïcaine des Blue Mountains ou en road trip dans l’arrière-pays marocain… en revenant avec des histoires rocambolesques que tu ne racontes que 10 ans plus tard à ta maman…

Dans une ancienne vie pas si lointaine, je travaillais comme géologue d’exploration aurifère en Abitibi puis pétrolière sur l’île d’Anticosti. J’ai aussi fait quelques années dans une équipe de recherche universitaire en biosédimentologie ainsi que de l’enseignement aux plus jeunes afin de vulgariser les sciences de la Terre. Bien que j’adore les sciences, les arts n’ont jamais été bien loin dans ma vie. Grâce à ma passion pour la photographie, j’ai eu l’opportunité de rencontrer la photographe NathB et son autobus rose! Et depuis le printemps dernier, je suis l’agente de développement pour La Caravane du Bonheur; un organisme qui fait de la photographie sociale comme outil de sensibilisation, d’intervention et de mobilisation sociale.

En toute honnêteté, c’est la première fois en 30 ans que j’imagine ma vie à un endroit à long terme. C’est donc pour cela que je m’implique activement pour aider notre communauté (surtout les 20-35 ans) à avoir un milieu de vie à notre image. Je suis entre autre membre du Conseil Jeunesse de la MRC, présidente du Mouvement Écologique et instigatrice des Incroyables Comestibles en ville.

Comme collaboratrice, je vais vous faire découvrir des initiatives qui m’ont charmées dans ma ville d’adoption, tant au niveau du développement durable, de la participation citoyenne, de l’agriculture urbaine et bien plus encore !

 

RÉINITIALISER MON MOT DE PASSE

CONNEXION